profil d'un chesapeake

profil d'un curly

profil d'un flat
profil d'un golden
profil d'un labrador
profil d'un nova

Approbation le 21/03/2019 - Approuvé par la CUN et la SCC

 

INTRODUCTION

Le Working Test (WT) est une épreuve de travail dont le but est d’évaluer les qualités de travail des chiens.

Le Working-Test pour retrievers évalue, en l‘absence de gibier tiré, les qualités de travail des différentes races de retrievers, auxiliaires indispensables du chasseur après le tir.

a) Le but du WT est de vérifier et de mettre en valeur, en période de non-chasse, les qualités des retrievers qui les caractérisent : le tempérament, la sagesse, le goût de la recherche, le marking, le nez, l’initiative, la dent douce et la régularité dans la performance. Le dressage est le complément indispensable à ces qualités, rendant le chien calme au poste, apte à suivre les indications de son conducteur, etc…

b) les working tests donnant lieu à des résultats officiels seront régis par ce règlement : équivalences, cotations, qualifications diverses, etc…

 

Article 1 – Organisation

a) Les Working Tests sont des épreuves organisées par les associations affiliées à la Société Centrale Canine.

b) Les organisateurs se réservent le droit de prendre toute mesure qu’ils estiment nécessaire au bon déroulement du concours.

c) Le WT doit être organisé par une ou des personnes ayant l’expérience du travail du retriever dans des conditions de chasse réelle.

d) Facultativement, un directeur de concours pourra être nommé afin de mettre en place les ateliers, évitant ainsi aux juges d’avoir à le faire. Ni lui ni un de ses chiens ne pourront concourir lors de l’épreuve.

e) Les organisateurs, avec la collaboration des juges, doivent toujours essayer de créer des situations pouvant avoir lieu lors d’une chasse ou lors d’un Field-Trial. Ils doivent toujours s’assurer que les exercices soient propices au bon travail

des chiens en favorisant la mise en valeur des qualités naturelles.

Il est important d’en tenir compte lors du positionnement des tireurs et des lanceurs.

f) Les organisateurs et les juges devront veiller en priorité à la sécurité des chiens et s'assureront de ne pas leur demander de passer des obstacles dangereux.

g) Les coups de feu seront tirés avec des pistolets à blanc (6/9 mm), des fusils avec amorces à blanc ou encore des lanceurs 22mm à blanc.

h) Des apportables (« dummy » standard 500 gr) seront utilisés pour ce type d’épreuves.

i) Un minimum de 4 ateliers (hors barrage/run off) devra être proposé pour chaque classe. Chaque atelier peut comporter un ou plusieurs rapports.

j) Un maximum de situations différentes devront être testées : battue fixe, battue marchante, eau, marking, sagesse, entreprise, …

k) Tous les ateliers devront être indépendants les uns des autres quant au passage du chien avec le juge.

l) Chaque chien devra recevoir les mêmes occasions.

m) L’organisateur décidera quelles classes, parmi les 5, il souhaite proposer sur son épreuve.

Article 2 – Classes

Les working-tests sont divisés en 5 classes différentes. L'âge n’intervient pas dans le choix de la classe (à l'exception de la classe « vétéran »).

 

- Classe « découverte » : L’organisateur peut organiser une épreuve pour cette classe qui est faite pour présenter la discipline aux propriétaires de retrievers. Le juge s’efforcera de faire réussir le chien dans ses exercices, quitte à le faire s’avancer afin de l’aider.

a) Les tests pourront être réalisés sur la base des tests « Initiation » pour une question de timing mais la difficulté sera réduite.

b) Les chiens pourront être tenus en laisse.

c) Seuls le goût du rapport, les qualités naturelles, et la base de l’éducation seront testés.

d) Dans cette classe, aucune note ne sera attribuée et aucun classement ne sera annoncé, simplement une appréciation générale pour chaque chien.

e) Les juges mentionneront leur appréciation sur les tests par :

- Excellent

- Très Bon

- Bon

- Insuffisant

f) L’appréciation générale sera donnée en fonction du qualificatif le plus obtenu. En cas de parité, les juges définiront le qualificatif le plus adéquat.

g) Les juges officiant dans cette classe pourront ne pas être juge « officiel ».

 

- Classe « Initiation » : Les chiens peuvent être présentés avec ou sans laisse.

a) Le fait de conserver la laisse au poste reste le choix du conducteur.

b) Le concurrent annoncera au juge, sur chaque atelier, s’il présente avec ou sans la laisse. Il pourra faire évoluer son choix d’un test à l’autre.

c) Le fait de garder la laisse engendrera la perte de 50% des points obtenus sur le test. Par exemple si la note concernant le travail effectué est de 18/20, le fait d’avoir gardé la laisse amènera le score de 9/20 sur le test).

d) Dans cette classe, le juge appréciera les qualités naturelles (le marking, la mémoire, la recherche) et les bases du dressage (marche au pied et steady).

e) Des rapports à l’aveugle (avec ou sans coup de feu) ne seront pas demandés.

f) Il est possible de mettre en place des tests comportant des « rapport/mémoires » ou encore des apportables replacés dans la même zone qu’un marking (« retour sur zone »).

g) Il ne sera pas demandé de savoir conduire son chien (arrêt à distance et directions dans sa recherche).

h) Un chien ne pourra plus inscrire en classe Initiation s’il a obtenu un résultat supérieur ou égal à : 50% des pts en WT Novice ou open ou un qualificatif B en Field Trial à l’anglaise (novice à l’étranger) ou Open.

 

- Classe « Novice » : Le juge testera les qualités naturelles des chiens mais également les bases du dressage et de la conduite.

a) Les chiens sont présentés sans laisse.

b) Les aveugles devront être marqués par un coup de feu.

c) Un chien ne pourra plus inscrire en classe Novice s’il a obtenu un résultat supérieur ou égal à : 50% des pts en WT open ou un qualificatif B en Field Trial Open.

 

- Classe « Open » : tous types de tests, toutes distances tout en restant dans le raisonnable et tant que le juge estime être un rapport pouvant être rencontré lors d’une situation de chasse. Le coup de feu n’est pas obligatoire.

 

- Classe « Vétéran » : il est possible d’organiser une épreuve pour cette classe.

a) Cette classe s’adresse aux chiens de plus de 10 ans le jour du WT.

b) Les chiens pourront être jugés sur les mêmes bases de tests que les novices pour une question de timing.

c) Les juges tiendront compte de l'âge de ces vétérans dans leurs exigences de rapidité d'exécution, de la charge du dummy et de la course. Il en sera de même concernant la difficulté des terrains.

Nota : un chien de 10 ans ou plus pourra malgré tout continuer à courir dans la catégorie dans laquelle il concourait avant ses 10 ans.

 

- Changement de Classe : un chien qui a obtenu un classement avec au moins 75% des pts à 3 reprises pourra choisir de terminer la saison dans sa classe mais il devra passer dans la classe supérieure la saison suivante.

Article 3 – Inscriptions

Les inscriptions doivent être envoyées au secrétariat du concours dans les délais indiqués sur le programme.

Le bulletin d’inscription doit fournir les informations suivantes : la classe, le nom du chien, l’identification, le numéro de pedigree, la date de naissance, le numéro de FAPAC, le nom du propriétaire et du conducteur.

Article 4 – Participation et exclusion des chiens

Les épreuves seront ouvertes à tous les retrievers. Les chiens non LOF ou d’autres races (pouvant effectuer la mission du retriever) pourront être acceptés, ou non, au choix de l’organisateur et suivant les conditions définies dans l’annexe 1.

a) Les chiennes en chaleur devront être déclarées « forfait » dès connaissance du conducteur ou du propriétaire.

b) Les chiens malades et/ou contagieux ou montrant des signes de souffrance ne pourront pas participer au concours.

c) En cas d’absence injustifiée (moins de 5 jours), le montant de l'inscription restera dû à l’organisation.

d) La punition corporelle du chien sur le terrain, même hors épreuve, ou pendant le concours conduira à l’exclusion immédiate du conducteur.

e) L’accès aux tests sera refusé aux chiens agressifs.

f) La raison de l’exclusion d’un chien sera immédiatement communiquée au conducteur et transmise aux autres juges.

Article 5 – Juges

Les juges de WT seront les juges Retrievers de la SCC, les juges autorisés par les Sociétés canines des pays étrangers ainsi que les « évaluateurs de WT » nommés par le RCF (hormis pour la classe découverte).

a) La présence d’un juge officiel SCC sera nécessaire dans le panel.

b) Les juges et les évaluateurs de WT devront respecter le règlement des juges SCC.

c) A ce titre, il ne sera pas possible de juger et concourir sur un même évènement et de juger ses propres chiens conduits par une autre personne.

d) Il sera toutefois possible de juger des proches dans la mesure où le résultat dépend de plusieurs juges.

Article 6 – Responsabilités

Ni les organisateurs ni les juges ne pourront être tenus pour responsables des accidents éventuels. Les concurrents doivent se conformer aux directives des organisateurs en ce qui concerne la sécurité et le respect des terrains

Article 7 – Epreuves

a) Les épreuves seront basées sur le travail et l’accent sera mis sur les aspects suivants :

  • Les qualités naturelles de recherche
  • Le marking du point de chute,
  • Le rapport rapide et efficace,
  • L’obéissance,
  • La conduite discrète du chien,
  • La qualité du travail à l’eau,
  • La relation entre le conducteur et le chien,
  • La régularité dans la compétence.

b) Les épreuves se rapprocheront le plus possible de la chasse pratique, en tenant compte des possibilités du terrain.

c) Notation : chaque atelier sera noté sur 20.

d) Les juges devront s’assurer que les spectateurs seront à une distance raisonnable des chiens.

e) Ils devront donner aux chiens l’occasion de bien travailler en veillant à ce que les conditions soient, dans la mesure du possible, en leur faveur.

f) Ils donneront plus de points aux chiens qui demandent le moins de conduite et dont le travail est adapté à la chasse.

g) La qualité de marking, l’écoute ainsi que le rapport rapide sont essentiels chez toutes les races de retrievers.

h) Les juges ne pénaliseront pas trop le chien qui « recharge » l’apportable pour le tenir plus fermement, et ceci ne devra pas être confondu avec un rapport négligé ou le fait d’avoir posé.

i) Le retriever doit être sage au coup de fusil et partir sur commande après l’ordre du juge.

j) Les épreuves seront expliquées aux participants sur le terrain. Les juges regarderont de façon générale la qualité de l’exécution, la rapidité et l’efficacité du rapport.

k) Le coup de feu devra toujours précéder le lancer de l’apportable, l’aide qui tire étant positionné au maximum à 35 m de la pièce à rapporter.

l) Les chiens ne pourront pas porter de collier.

m) Le conducteur ne pourra avoir aucun moyen de coercition durant l’épreuve.

n) la laisse devra être non apparente durant la présentation (suivant la catégorie).

Article 8 – Jugement du travail

a) Les qualités les plus importantes devant primer dans le jugement :

  • Les qualités naturelles de recherche et l’initiative dans le rapport hors de vue du conducteur,
  • Le calme au poste,
  • Le marking,
  • L’obéissance,
  • Le rapport rapide et efficace,
  • Le plaisir de travailler
  • La conduite discrète du chien
  • Le travail à l’eau,
  • Les qualités de nez

b) Les fautes

  • Manquer de calme au poste ou lors de la suite au pied,
  • Conduite bruyante,
  • Mauvais contrôle du chien,
  • Travail mou et / ou sans intérêt,
    • Attente inutile des ordres
    • Mauvais marking et / ou une mauvaise mémorisation du point de chute
    • Rapport négligé, mou ou non volontaire

c) Les fautes qui conduisent à un zéro

  • Aboyer ou geindre au poste ou en battue,
  • Quitter le poste sans ordre (sauter),
  • Sortir de la main (hors contrôle)
  • Toucher le chien durant l’exercice,
  • Refus de rapport,
  • Refus de l’eau, de la ronce ou de l’ortie,
  • Peur des coups de feu,
  • Changer d’apportable,
  • Ne pas retrouver l’apportable

d) Les fautes qui conduisent à l’exclusion de l’épreuve

  • L’agressivité,
  • La dent dure, dummy percé. (le dummy endommagé ne sera pas réutilisé).
  • La correction physique du chien.

 

e) Si un test comporte plusieurs rapports, un « 0 » à un rapport ne veut pas dire « 0 » sur l’ensemble du test tant que l’ordre des rapports est respecté.

Si un chien ne trouve pas le premier apportable  (note = 0), il sera tout de même envoyé sur le suivant.

f) L’atelier global sera noté sur 20 pts.

Article 9 – Résultats

Les résultats devant être utilisés officiellement devront paraître sur le carnet de travail chasse des chiens (sauf pour la classe découverte) : qualification à la CDF de WT, équivalence du sélectif B, grille de cotation, cursus d’évaluateur, …

Ils seront notés en intégrant le % obtenu.

Pour l'agressivité et la correction physique, le qualificatif « exclu» sera noté.

Les chiens ayant obtenu un zéro sur la globalité d’un test ne seront pas classés. Ils recevront le qualificatif « non Classé » (NC).

Article 10 – Calendrier

a) Les dates des Working-Tests devront être proposées à la CUN qui établira le calendrier en début de saison.

b) Une coupe de France Working Test de la SCC sera organisée chaque année afin de définir les champions dans les classes Open, Novice et Initiation.

c) Le mode de qualification est défini dans l’annexe 2.

_

Annexe 1 : les chiens « non LO (livre d’origine) »

Les chiens « non LO » (sans pedigree) ou d’autres races en dehors du groupe retrievers pourront être acceptés à concourir suivant le choix de l’organisateur.

Les chiens « non LO » ou d’autres races en dehors du groupe retrievers ne pourront prétendre à aucun titre officiel obtenu lors de WT pour retrievers.

Ils pourront participer à la Coupe de France de WT mais hors classement.

Un propriétaire et/ou un conducteur ne pourra présenter qu’un seul chien « non LO » dans sa carrière. Les chiens suivants devront impérativement être des chiens à pedigree.

 

Annexe 2 : Coupe de France SCC de WT

(Règlement de la coupe de France des WT - Etabli le 04/11/15, modifié ce jour)

 

Le règlement des WT SCC sera le seul reconnu pour l'attribution de ce titre.

Six titres pourront être décernés chaque année deux par classe de concours soit :

- Vainqueur & Vice-Vainqueur de la Coupe de France de Working Tests classe Open

- Vainqueur & Vice-Vainqueur de la Coupe de France de Working Tests classe Novice

- Vainqueur & Vice-Vainqueur de la Coupe de France de Working Tests classe Initiation

 

Pour être qualifié pour la Coupe de France il sera demandé :

- La participation à au moins une journée de WT et avoir obtenu 50 % des points au moins.

- Concourir dans la classe la plus élevée si le chien est qualifié dans plusieurs classes.

 

Les concours qualifiants seront ceux du RCF et des associations canines territoriales.

La finale pourra se dérouler sur un ou deux jours. Dans ce cas, les points seront cumulés pour obtenir une note totale.

La finale devrait, si cela est possible, comporter au minimum un atelier à l'eau.

Un barrage (run off) sera obligatoire si plusieurs chiens obtenaient la même note. Ceci concerne l’attribution des 3 premières places

La composition du jury jugeant la coupe de France comprendra au minimum trois juges dont au moins un juge SCC, président du jury.