profil d'un chesapeake

profil d'un curly

profil d'un flat
profil d'un golden
profil d'un labrador
profil d'un nova

Chien actif et endurant, le curlycoated est sensible et indépendant mais il n'en est pas moins loyal vis à vis de son maitre.

Taille 67,5 cm (M), 62,5 cm (F)
Poids 35 à 45 kg (M),  33 à 37 kg (F)
Poil poils courts, serrés et frisés à petites boucles, sans sous poil
Robe noire ou marron (foie)
Caractère      sensible et de nature réservée, il a besoin d'une vie de famille

 

Nombre d'inscriptions au LOF au titre de la descendance en 2016 :  12

 

Visiter la galerie des champions

Présentation

Le curly est le plus ancien des retrievers. Cette race est apparue pour la 1ère fois à l’exposition canine de BRIGHTON en 1859 (chien inscrit au Kennel Club) et le 1er club de la race a été fondé en 1896. Depuis, le club perdure et porte le nom de Curly Coated Retriever Club.

curlp1

WELTON NIGGER né en 1900

Le curly est de couleur majoritairement noire mais il existe des sujets de couleur foie. Sa robe bouclée peut l’assimiler à un caniche pour les néophytes mais il n’en est rien. C’est le plus grand des retrievers, il est très athlétique et ne laisse pas indifférent quand on le voit pour la 1ère fois.

 A l’origine, le curly est un chien destiné au rapport des canards dans l’eau ce qui explique sa sélection sur un poil court, qui ne prend pas l’eau, qui sèche vite et qui n’a pas de prise avec les ronces et herbes pouvant se trouver sur les zones de chasse. A noter que le curly n’a pas de sous poil. Aux Etats Unis, les curly qui sont utilisés pour la chasse aux oies portent des « vestes en néoprène » pour éviter les refroidissements et les températures souvent négatives. Il faut noter également que les curly américains sont plus grands, plus charpentés que leurs homologues européens.

 Lorsque l’on compare des photos de curly des années 1900 avec celles d’aujourd’hui, on s’aperçoit que le modèle reste pratiquement identique. Il n’y a pas eu d’excès ni de dérives dans la conservation du modèle par rapport au standard.

Le Curly est un chien actif, endurant, avec de l’os mais sans excès, harmonieux dans son modèle. Il est sensible et son caractère ne peut être comparé avec celui des autres retrievers. Il est de nature réservé, et là aussi point de comparaison avec les autres retrievers qui font la fête aux étrangers de la maison dès qu’ils arrivent !

C’est un chien qui ne supporte pas le chenil et une vie familiale avec une bonne socialisation est impérative. 

curly coated site

 

Mode de vie

IMG 6861Le curly, lors de sa création était destiné au rapport du gibier et le croisement entre plusieurs races avait pour but d’avoir le meilleur chien de rapport. Si le curly était très à la mode au début des années 1900, sa popularité a commencé à décliner par la suite. L’une des explications serait la diversité des races atypiques utilisées pour « construire » le curly dont certaines ayant mauvaise réputation pour l’époque ce qui explique que les chasseurs s’en soient détournés au profit des autres races de retrievers.

 Cette race reste assez peu répandue, même en Angleterre. Elle est toutefois très prisée en Nouvelle Zélande, Australie et USA où les éleveurs obtiennent de remarquables résultats en "field trial"

 Avec le temps, le curly est devenu par la force des choses un chien de famille, hormis quelques chasseurs en Amérique du Nord.

 Le curly est un excellent chien de famille. La loyauté est une de ses armes et il a besoin de vivre en famille pour exprimer au mieux ses capacités. Mais ce n’est pas un chien à mettre entre toutes les mains. Il est sensible, délicat, quelque peu indépendant et ne supporte pas l’a-peu-près et les erreurs d’éducation. Il ne pardonne rien.

 On trouve des curly dans des épreuves d’agility, de pistage (tracking, surtout dans les pays nordiques), concours d’obéïssance, ….

 

Histoire

Le curly est d’origine britannique, c’est le plus ancien des retrievers et ses origines sont très incertaines. Des écrits anglais mentionnent l’apport de races disparues aujourd’hui telles que le LARGE ROUGH WATER DOG, le TWEED WATER SPANIEL, le 16TH CENTURY ENGLISH WATER SPANIEL (sic), le ST JOHN’S NEWFOUDLAND, le RETRIEVING SETTER, le LESSER NEWFOUNDLAND. Puis sont venus s’ajouter le WETTERHOUND, le BARBET et au 19ème siècle le CANICHE (qui était un chien de chasse avant qu’il ne passe dans le 9ème groupe).

La 1ère présentation d’un curly en show date de 1860. A l’époque, le WAVY COATED et les différentes déclinaisons de chiens ressemblant à des curly étaient présentés ensemble. Ce n’est que vers 1865 que le Curly fût présenté en tant que race unique.

Comme nous l’avons dit plus haut, le curly était très populaire mais l’apparition de la 1ère guerre mondiale et l’introduction du Labrador comme chien de rapport ont fait chuter sa popularité et par là-même le nombre de naissances.

Aujourd’hui, le Curly est considéré, de par le monde, comme race vulnérable.

 

 

curlp2

“A shooting party” datant des années 1900

Photos

Laronde 01122014 3Laronde 01122014 4VDelprat1curly coated siteretrivers 2011 407

 

Standard

Consulter ou télécharger le standard officiel au format pdf

curlp3

Description

Le curly peut être décrit comme un grand chien, robuste avec une apparence athlétique. Il ne doit pas être plus long que sa hauteur au garrot. Il doit avoir des membres avec de l’os et un dos solide et horizontal. L’arrière main doit être forte avec des cuisses musclées et en adéquation avec les angulations de l’avant main.

Les pieds sont ronds et compacts avec des coussinets épais et cambrés

Le poil est court et frisé. Les boucles s’étendent jusqu’aux oreilles, l’arrière du nez ainsi que la queue. Seuls la tête, le devant des pattes et les jarrets ont un poil lisse.

La queue doit être portée droite, jamais incurvée ni retournée sur le dos.

Les yeux sont foncés lorsque la robe est noire et noisette dans le cas d’une robe de couleur foie.

La tête d’un curly est plus longue que large avec un crane légèrement bombé, ce qui le différencie des autres retrievers.

Le trot d’un curly est puissant et fort tout en restant agile et rapide. Il est endurant et peut supporter de couvrir de grandes distances sans montrer d’effort. L’amplitude de sa foulée est très importante.

Temperament

Le curly est un chien joyeux, énergique et vif. Ils sont très intelligents, loyaux et aiment faire plaisir à leur maître. Ce sont d’excellents chiens de famille qui aiment le contact. Les curly peuvent également être d’excellents chiens de thérapie (enfants, handicapés) et certains en Suisse ont leur brevet de sauveteur.

Il ne faut pas oublier que ce sont des chiens tardifs dans leur squelette et leur mental. Leur propriétaire doit être patient !

Le Curly doit être socialisé et entraîné dès son plus jeune âge. Ce sont des chiens sensibles qui peuvent être réservés (cela est précisé dans le standard) et timides face à des étrangers. Une fois socialisé c’est un chien parfait pour une famille ou une personne active qui sera à l’aise dans n’importe quelle situation. Il est très sociable avec d’autres congénères, des chevaux, des chats.

De par ses origines, c’est un chien qui adore l’eau et qui n’hésite pas à aller barboter dans une mare, il faut donc en tenir compte…

Un propriétaire de curly doit savoir être patient lors de l’entraînement de son compagnon. C’est un chien tardif et il ne sera fait que vers l’âge de 3 ans (morphologie et mental).

En conclusion, le curly n’est pas le chien de Monsieur tout le monde…. Il se mérite.

Laronde 01122014 4

Santé

Grâce, peut-être au fait qu’il n’y ait pas eu de dérives quant à sa sélection génétique, le Curly peut se targuer d’être un chien de constitution robuste, d’un bon tempérament, d’un caractère joyeux sans vraiment de problèmes de santé.

Bien sûr, les hanches, les coudes, les tares oculaires sont dépistés sans vraiment montrer de signes majeurs de dégénérescence de la race.

Le GSD IIIa, GLYCOGENOSE de type 3  est une maladie à transmission autosomique récessive (les 2 parents doivent être porteurs). Le gène a été identifié et la maladie est dépistable par test.

Le PRA CORD 1 (Atrophie progressive de la rétine). Gène identifié et dépistable par test.

L’EIC est également dépisté. Il ressort au vu des résultats qu’il n’y a que peu de chiens  « CLEAR » mais beaucoup de « CARRIERS »

Aux USA, des curly présentent des problèmes cardiaques (dépistage fait par l’OFA) ainsi que des problèmes de peau (absence de poils sur certaines parties du corps).

Le Kennel club finlandais tient une liste régulière

ment mise à jour des cas d’épilepsie recensés de par le monde. Cette liste est basée sur le volontariat des éleveurs et des particuliers propriétaires de curly.

Dans la mesure où le Curly est considéré comme race vulnérable, il est recommandé de ne pas faire plus de 2 portées à une chienne et avec un mâle différent à chaque portée et pour les mâles de ne pas faire plus de 3 ou 4 saillies, ceci pour conserver une variabilité génétique.

Entretien

Le pelage d’un Curly ne nécessite pas vraiment d’entretien. Si l’on veut conserver ses belles boucles, il faut régulièrement couper son poil. Plus celui-ci sera taillé, plus il frisera. En période de mue, il faut bien évidemment retirer le poil mort, sinon votre curly ressemblera vite à un mouton !!!

Il n’est pas nécessaire de le laver (sauf cas exceptionnels !) et sa robe noire peut être un avantage pour dissimuler les tâches.

A noter que le Curly n’est pas un chien anti-allergies !!!! comme certaines personnes ne connaissant pas la race ont souvent tendance à le croire. Il existe des chevaux américains  à poil frisé qui le sont (mais seul le test de dépistage fait par l’université UC DAVIS peut l’attester). Il n’existe pas de test pour le Curly, ni pour aucun chien.

Exercice

Le Curly est un chien énergique qui a besoin de se dépenser à la fois physiquement et mentalement. Il est endurant et supporte les longues balades à condition de prendre en compte sa morphologie et son âge.

C’est un chien qui s’ennuie facilement dans les exercices répétitifs et qui peut s’avérer destructeur à la maison s’il est confiné à ne rien faire.

 

Grille de cotation

1 point : Confirmé

Confirmé

2 points : Reconnu

Sujet confirmé 
+ Dysplasie de la hanche : lecture A, B ou C
+ Identification génétique**

+ 1 Exc dans une exposition
+ TAN ou sélectif A

3 points : Sélectionné

Sujet confirmé
+ Actuellement exempt de Cataracte, de Dysplasie de la rétine et d'Atrophie Progressive de la Rétine*
+ Dysplasie de la hanche : lecture A, B ou C
+ Identification génétique**

+ 1 EXC en SPE ou RE ou CHPT ou NE
+ Bon en Field-Trials
ou
+ 1 TB en SPE ou RE ou CHPT ou NE
+ 1 TB en Field-Trials

4 points : recommandé

Sujet confirmé
+ Actuellement exempt de Cataracte, de Dysplasie de la rétine et d'Atrophie Progressive de la Rétine*
+ Dysplasie de la hanche : lecture A ou B
+ Pedigree complet
+ Identification génétique**

+ 2 Exc en exposition dont 1 en SPE ou RE ou CHPT ou NE sous 2 juges différents
+ 1 TB en Field-Trial ou une 2ème cat en BICP
ou
+ 2 TB en exposition dont 1 en SPE ou RE ou CHPT ou NE sous 2 juges différents
+ 1 Exc en Field-Trial ou une 1ère Cat en BICP

5 points : élite B

Sujet confirmé ayant produit en 1ère génération :
Mâle : 3 descendants cotés 3 points avec 2 lices minimum
Femelle : 3 descendants cotés 3 points en 2 portées minimum 
+ Compatibilité génétique avec ses descendants**

6 points : élite A

Sujet recommandé ayant produit en 1ère génération :
Mâle : 3 descendants cotés 3 points avec 2 lices minimum
Femelle : 3 descendants cotés 3 points en 2 portées minimum 
+ Compatibilité génétique avec ses descendants**

Important à savoir

*Maladies héréditaires oculaires canines : Les sujets doivent être exempts de cataracte (formes évolutives), de dysplasies rétiniennes (formes évolutives) et de dégénérescences rétiniennes (atrophie de la rétine). 
L'examen de recherche des tares oculaires doit obligatoirement être fait par un vétérinaire membre de l'AFEP ou de l'ECVO. 


**L'identification génétique est obligatoire pour l'attribution des titres nationaux ainsi que pour les cotations 2, 3, 4, 5 et 6 ; l'empreinte génétique doit être enregistrée dans la base de données de la SCC.

Légende : 

TB Trés Bon
Exc Excellent
CI Classe Intermédiaire
CO Classe Ouverte
CT Classe Travail
CCH Classe Champion
SPE Spéciale de race
RE Régionale d'élevage
NE Nationale d'élevage
CHPT Championnat de France